Annulation du marché du samedi 28 mars

Malgré une relance faite ce jour, nous n'avons pas la réponse du Préfet à notre demande de dérogation du 25 mars en vue de maintenir le marché alimentaire restreint de Maule. En conséquence, nous sommes contraints de fermer le marché du samedi 28.


Mercredi 25 mars : demande de dérogation

Suite à l’annonce du Premier Ministre du 23 mars 2020, les marchés extérieurs doivent fermer, sauf dérogation du Préfet après avis du Maire.

Après une réflexion approfondie, une large consultation des commerçants et de nombreux avis recueillis, la commune a demandé en toute responsabilité une dérogation à Monsieur le Préfet des Yvelines, afin de maintenir ouvert notre marché alimentaire restreint du samedi matin.

Retrouvez le texte intégral de cette demande de dérogation.

Monsieur le Préfet,

La commune rurale de Maule accueille un marché extérieur tous les samedis matins depuis 1528. Contrairement aux marchés très fréquentés de la capitale ou de grandes villes (Saint Germain en Laye, Poissy, Versailles, Sartrouville ou Plaisir), c’est un marché « de village » qui attire une clientèle en nombre limité, sur une grande place ouverte, et où il est de ce fait beaucoup plus facile d’imposer des règles de sécurité strictes.

Depuis les décrets des 14 mars 2020 et suivants relatifs à la limitation des commerces, ce marché est strictement limité aux commerces alimentaires.

De fait, ce marché restreint a été maintenu samedi 21 mars avec uniquement 6 commerces alimentaires présents. Une clientèle en nombre plus limité qu’habituellement était sur place à des horaires étalés.

Nous avions mis en place à cette occasion un dispositif de sécurité exceptionnel :

· uniquement des commerces alimentaires au nombre de 6

· espacement de tous les commerces alimentaires d’une dizaine de mètres avec absence de vis à vis

· distances de sécurité avec marquage au sol et affiches

· port de masque obligatoire ou présence de vitre en plexiglass pour les commerçants

Nos deux policiers municipaux (contre un seul habituellement les jours de marché) étaient présents dès 7h00 sur le marché restreint, afin de faire respecter ces consignes. La gendarmerie de Maule était également présente.

Il faut souligner à cet égard le très grand civisme de nos concitoyens et des commerçants présents, qui ont facilité le parfait déroulement du marché restreint.

Ce marché restreint du samedi 21 mars s’est donc parfaitement déroulé du point de vue de la sécurité sanitaire, ce qui a grandement contribué à rassurer une partie des habitants devant faire leurs courses alimentaires.

Depuis cette date, et depuis l’annonce du premier ministre de la fermeture de principe des marchés, de nombreux Maulois nous contactent pour demander si le marché restreint de Maule sera maintenu par dérogation. Les principaux motifs avancés par ces habitants sont :

- des personnes âgées qui craignent pour leur santé s’ils doivent faire leurs courses dans un magasin confiné.

- des habitants estimant que le risque est moindre en marché extérieur restreint, à partir du moment où les règles de sécurité strictes sont appliquées. Effectivement, notre supermarché expose à beaucoup plus de risques qu’un commerçant de plein air

- des personnes faisant remarquer que la fermeture du marché restreint risque d’attirer encore plus de monde dans les magasins et d’accroitre le risque de propagation du COVID-19

Nous reprenons tous ces arguments à notre compte, et en rajoutons un supplémentaire : le risque de raréfaction de l’approvisionnement dans les toutes prochaines semaines.

En effet, plusieurs de nos commerçants sédentaires par ailleurs limités (une seule moyenne surface pour 6000 habitants, boulanger, boucher, fromager et un primeur uniquement sur commande 48h à l’avance), ont réduit leur mode d’approvisionnement et/ou leur amplitude journalière et horaire d’ouverture.

Fermer le marché restreint reviendrait à augmenter la demande de la population sur une offre de commerçants de plus en plus réduite, ce qui favoriserait les risques de pénurie et d’attroupements. Le marché joue à ce titre un rôle de régulateur salutaire à court mais aussi à moyen terme, si le confinement venait à se prolonger, ce qui malheureusement sera sans doute le cas.

Notre marché restreint répond à un réel besoin de la population rurale, notamment des personnes âgées qui sont anxieuses à l’idée d’aller faire leurs courses alimentaires en milieu fermé voire pour certaines refusent.

De ce point de vue, les commerces sédentaires, outre le fait qu’ils ne proposent pas exactement la même gamme de produits (produits frais), ne constituent pas une réelle alternative pour toute une catégorie de la population.

En conclusion :

- Notre marché restreint est rural, uniquement alimentaire et ne regroupe que 5 commerçants de produits de première nécessité ; il n’a rien à voir avec certains marchés où les vidéos relayés par les médias ou réseaux sociaux montraient des regroupements et concentration de personnes inacceptables

- Il se déroule sur une grande place ouverte, permettant l’espacement de plusieurs mètres des commerçants entre eux

- Il n’attire qu’une population limitée (entre 40 et 50 personnes au maximum en même temps)

- Il se déroule dans des conditions strictes de sécurité : distances de sécurité avec marquage au sol et affiches, masques ou vitres de plexiglass pour les commerçants

- Il est contrôlé pendant tout son déroulement (jusqu’à 13h00) par la police municipale, avec présence de la gendarmerie

J’ajoute, dans une volonté de grande vigilance, qu’un arrêté municipal est préparé et prêt à être utilisé, afin de fermer immédiatement ce marché restreint en application des pouvoirs de police administrative du Maire, si l’absence de discipline des clients et/ou des commerçants ne permettait plus de maintenir une parfaite sécurité sanitaire.

Pour toute ces raisons, et comme l’a évoqué le Premier Ministre dans son intervention du 23 mars 2020, j’ai l’honneur de solliciter une dérogation afin de permettre le maintien du marché ouvert restreint de Maule, le samedi matin de 7h00 à 13h00, Place du Général de Gaulle, à partir du samedi 28 mars 2020 et pendant toute la période de limitation des commerces autorisés à ouvrir.

Pour tout renseignement complémentaire, je me tiens à votre disposition ainsi que Monsieur David PICARD, Directeur Général des Services.

Vous en remerciant par avance, je vous prie de croire, Monsieur le Préfet, en l’assurance de ma parfaite Considération.

Laurent RICHARD
Maire
Président de la CC Gally Mauldre
Conseiller départemental des Yvelines